Non classé

Que faire pour se libérer de ses déchets verts ?

2 Mins read

On peut opter pour diverses méthodes pour se défaire de ses déchets verts dans les manières les plus légales : en choisissant de s’inscrire dans une démarche éco-responsable de valorisation de ces matières premières. Voici ce qu’il faut savoir sur la déchetterie, Loi, les bonnes ou mauvaises manières à adopter, etc.

Ce qu’il faut savoir sur les « déchets verts »

  • Les déchets appelés « verts » sont les déchets de source végétale résiduels issus des préparations dans la cuisine ou de l’entretien du jardin :
    Les feuilles mortes ;
  • Les résidus d’élagage, de taille et de débroussaillage ;
  • L’herbe issue de la tonte et du fauchage ;
  • Les fruits non-consommables tombés des arbres ;
  • Les épluchures de légumes…
  • Les végétaux non-malades et non envahissants issus du nettoyage des massifs (éviter les mauvaises herbes en graines, les chardons, les racines de menthe ou de prêle…).

Ne pas brûler vos déchets verts
Ce que la loi régit

La loi stipule que les déchets ménagers ne doivent pas être brûlés. Alors que les déchets vert sont considérés comme étant des déchets ménagers. Donc, si vous avez l’habitude de brûler des déchets verts, sachez que c’est interdit !

Les risques

Si vous brûler les végétaux, vous risquez de troubler votre voisinage par l’odeur ou les fumées, mais aussi cela pollue l’air et le risque d’incendie est élevé. Ne pas respecter cette loi engendre une amande allant jusqu’à 450 € !

Les dérogations

Des dérogations par rapport à des règlements sanitaires départementaux peuvent être accordées par le préfet selon certaines conditions. Cela peut être une solution pour éviter l’accroissement d’épidémies apportées par des vers, des bactéries ou des parasites qui attaquent d’autres végétaux. Mais des règles s’appliquent toujours même pour les dérogations, comme l’heure ou la période de brûlage, et l’état des végétaux… Pour plus de détails, il vaut mieux se renseigner à la mairie.

Les meilleures solutions pour ses déchets verts

Il y a plus d’un million de tonnes de déchets verts dans nos ordures ménagères, un fait qu’il faut vraiment prendre en compte. Que faire alors des déchets verts si on ne peut ni les brûler ni les jeter à la poubelle. Il existe en effet plusieurs solutions comme la valorisation de la matière par le recyclage ou la réutilisation via la valorisation énergétique qui est un peu plus spécifique, mais intéressante telle que la méthanisation, la production de biocarburants, la combustion de certains bois, etc. Il y a aussi la valorisation organique via le compostage. Mais pour les particuliers, quelle est la meilleure solution à adapter ?

La collecte sélective

Pour les déchets verts, plusieurs collectivités organisent une collecte sélective, que ce soit hebdomadaire, régulière ou sur simple demande. Parfois, les déchets sont traités en compostage, mais tout dépend du choix de l’agglomération.

Les déchetteries

Il est bien possible de se rendre directement en déchetterie. Et lorsque le broyage et le compostage commencent, les collectivités offrent à leurs membres des accès gratuits à du bois broyé (BRF) ou à du compost.

Les entreprises spécialisées

Ce n’est pas toujours très pratique de se déplacer à une déchetterie avec un grand volume de déchets et si vous n’avez pas un moyen de déplacement adapté. Mais sachez qu’il existe des entreprises spécialisées qui prennent en charge les végétaux ou les détruire sur place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *