Auto moto

Importer une voiture US en France

2 Mins read

Les procédures d’importation de votre voiture américaine varient selon qu’il s’agisse de voiture neuve ou d’occasion, de véhicules utilitaires ou non. Suivez le guide.

Importation voiture américaines : ce qu’il faut savoir

Comme de nombreux passionnés en France, vous envisagez de vous offrir une voiture américaine, provenant directement des USA. Dodge Ram, Ford Mustang, Plymouth… Modèle ancien ou récent, il faut dire que les américaines ne passent pas inaperçues. Maintenant que vous avez jeté votre dévolu sur un modèle de voiture particulier, vous cherchez le moyen le plus sûr de le faire rapatrier en France. Seulement voilà, entre les formalités douanières et la procédure d’immatriculation, en passant par le transport et les différentes taxes : la tâche s’annonce plus difficile qu’elle n’y paraît.

Pour un novice, importer une voiture achetée depuis les Etats-Unis peut être un vrai parcours du combattant. Afin de s’affranchir des différentes contraintes liées à ce type d’opération, de nombreux particuliers font appel à des importateurs voitures américaines qui assurent une gamme complète de prestations : de l’achat sécurisé du véhicule jusqu’à sa livraison au client final. Comment se passe exactement le processus ?

Voiture US neuve et d’occasion ?

Acheter et importer une voiture américaine neuve ne présente a priori aucune contrainte majeure. Vous profiterez d’ailleurs d’une exemption d’écotaxe – absence de malus – si vous optez pour un utilitaire neuf, avec une économie non négligeable de 4.500 euros de taxes annuelles pour une entreprise, et jusqu’à 20 000 pour un particulier.

En revanche, la démarche à suivre est plus fastidieuse pour l’importation de vieilles américaines ou de véhicules US d’occasion. En premier lieu, il vous faudra entreprendre une recherche en ligne pour trouver un vendeur ou un service de vente de voitures d’occasion sérieux. Ensuite, vous devez gérer l’achat du véhicule et son acheminement vers un port de départ puis vous acquitter de toutes les taxes liées à l’importation de la voiture (taxes locales, frais de dédouanement, TVA, etc.). Ce n’est pas tout. Pour pouvoir rouler en France, une voiture qui n’est pas vendue en Europe doit obtenir une homologation et faire l’objet d’une réception à titre isolé.

Les voitures de collection, c’est-à-dire qui ont plus de 30 ans, doivent en outre obtenir une attestation « véhicule de collection » délivrée par la FFVE, un organisme indépendant agréé par l’État. Ce n’est qu’une fois ces étapes réalisées que vous pouvez passer le contrôle technique, indispensable à la délivrance d’une carte grise française.