Actualités

Bien utiliser le masque respiratoire

2 Mins read

Le port du masque respiratoire reste obligatoire dans les lieux publics et surtout dans les endroits où le risque de contamination à la covid-19 est élevé. Bien porter son masque permet d’optimiser la protection, mais le choix du dispositif est également essentiel. Le choix est désormais large sur le marché pour que chacun puisse trouver un modèle de masque jetable qui répond à ses besoins.

Quel type de masque choisir ?

Bin utiliser le masque implique en premier lieu de bien le choisir. Il existe deux principaux types de masques jetables : les masques chirurgicaux et les masques de protection. Chacun a ses spécificités techniques. Les premiers sont également appelés « masques de soins ». Il s’agit d’un dispositif médical qui empêche les gouttelettes (issues des postillons quand on parle, tousse ou éternue) de se répandre dans l’air ambiant. Il est surtout utilisé par le personnel soignant et les personnes porteuses de maladies contagieuses.

Le masque de protection est conçu pour éviter l’inhalation de particules, de gaz, d’aérosols et de gouttelettes qui flottent dans l’air. Celui utilisé dans le milieu médical protège contre les agents infections comme les bactéries et les virus aéroportés. Il est disponible en deux versions : le masque filtrant et le masque isolant. Il peut être équipé d’une valve qui facilite la respiration à celui qui le porte. En fonction des niveaux de risques sur les lieux où il est porté, il peut être réutilisé.

Comment utiliser les masques jetables ?

Au moment de l’achat des masques jetables, le choix du modèle se fera en fonction des risques de contamination. Les dispositifs offrent en effet plusieurs niveaux de protection suivant les normes et les catégories auxquels ils appartiennent. D’ailleurs, par précaution, il est toujours recommandé de prendre des articles conformes aux normes.

Les masques chirurgicaux doivent ainsi répondre à la norme européenne EN 14683 (types I, II et R) ou à la norme américaine ASTM (niveaux 1, 2 et 3). Les masques de protection pour leur part doivent être conformes à la norme européenne EN 149-2001 (FFP1, FFP2, FFP3) ou à la norme américaine (classe R, N ou P).

Se procurer des masques adaptés aux besoins ne suffit pas pour bien se protéger. Il faut encore les porter correctement. Pour une efficacité optimale, le dispositif doit recouvrir le nez, la bouche et le menton. Il doit être bien plaqué sur tous les côtés pour ne pas laisser entrer de l’air, d’où l’importance de choisir un modèle adapté à la taille de son visage. Par ailleurs, il est conseillé de respecter la durée de port et de le remplacer dans les délais recommandés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *