Services

Assainissement des eaux usées domestiques : cas de l’assainissement collectif

2 Mins read

Les eaux souillées venant des toilettes (eaux-vannes) et les eaux sales venant des activités de nettoyage (eaux du bain, eaux du lave-linge et du lave-vaisselle) sont assainies avant d’être rejetées dans la nature. Elles peuvent faire l’objet d’installations individuelles, mais sont généralement prises en charge par le réseau d’assainissement collectif de la commune.

Ce que dit la loi

Le Code de la santé publique stipule que toutes les habitations qui sont connectées au réseau public d’assainissement sont concernées par l’assainissement collectif, également appelé tout-à-l’égout. Chaque logement qui peut l’être doit être raccordé dans les deux ans suivant la construction d’un système collectif. Aussi bien les éléments constitutifs des installations d’assainissement (canalisations, regards, rehausses, etc.) que le système de raccordement doivent être vérifiés et validés par le service public concerné (généralement le SPAC).

Le raccordement peut être entièrement à la charge des propriétaires des logements ou pris en charge par la commune. Dans certains cas, un remboursement peut être demandé aux propriétaires. À noter que les travaux d’entretien, d’amélioration et de réparation des installations publiques sont financés par les taxes et redevances payées par ces derniers.

Comment fonctionne l’assainissement collectif ?

Le « tout-à-l’égout », permet la collecte et l’acheminement des eaux sales venant des habitations vers les stations de traitement et d’épuration de la commune via des canalisations et de dispositifs de pompage souterrains. Il peut être composé de réseau unitaire (un réseau unique) qui prend en charge à la fois les eaux usées et les eaux de pluie et/ou d’un réseau séparatif qui les prendra en charge séparément.

Les eaux souillées arrivées aux stations de traitement et d’épuration sont débarrassées des saletés et des polluants (transformées en boues) avant d’être rejetées dans la nature. En fonction de leur niveau de saleté, elles peuvent faire l’objet d’un traitement primaire par décantation, et éventuellement d’un traitement secondaire (biologique ou physico-chimique) et tertiaire (traitement de polluants/pathogènes, etc.).

Il est utile de préciser ici que ce type d’installation ne permet toutefois pas de prendre en charge les eaux huileuses, les déchets solides qu’ils ne peuvent désagréger, l’eau « nettoyée » par une fosse de décantation et les eaux pluviales venant des réseaux séparatifs.

Assainissement collectif ou assainissement individuel ?

Lors de la construction d’une nouvelle maison ou d’un nouvel immeuble à usage d’habitation dans la ville d’Albi, le recours à une entreprise spécialiste de l’assainissement qui connait bien le zonage d’assainissement de la commune est recommandé. En fonction des contraintes existantes, le professionnel pourra conseiller le tout-à-l’égout ou l’installation individuelle. Cette dernière s’imposera de fait si la construction ne peut être raccordée au réseau collectif de la commune.